Les nanofils: une nouvelle énergie provenant des arbres

Les nanofils: une nouvelle énergie provenant des arbres

Les nanofils sont des objets à la dimension nanoscopique qui ont fait leur entrée dans le monde des énergies renouvelables. La nouvelle technologie, qu’ils apportent, est particulièrement bluffant. En effet, un système développé à base de ces derniers va nous permettre de capter 12 fois plus de lumière. Or, plus nous avons de lumière, plus nous aurons de l’énergie.

Comment utiliser les nanofils pour produire l’énergie de demain?

nanofils.jpg

Les nanofils sont de micro filaments d’un diamètre de 20 à 100 nanomètres. Pour faire plus simple, un cheveu est 1000 fois plus grand qu’un nanofil. Grâce à ce dernier, nous allons pouvoir maximiser la lumière captée en minimisant les matières utilisées. Les nanofils disposent de propriétés électroniques qui dépassent de loin les attentes des chercheurs. En effet, ces derniers captent la lumière et absorbent 12 fois plus qu’une cellule normale. Pour leur expérience, Anna Fontcuberta i Morral et son équipe de l’EPFL ont fabriqué une cellule solaire à base de nanofils et de l’arséniure de gallium. Ce prototype dépasse déjà de 10% la puissance des panneaux solaires d’aujourd’hui.

Les énergies renouvelables: un débat constant pour le climat

les-energies-renouvelables-un-debat-constant-pour-le-climat.jpg

Le réchauffement climatique attire l’attention de chacun. Même si actuellement les énergies renouvelables ne représentent que 5% de l’énergie totale consommée, les scientifiques ne cessent de multiplier leurs recherchent pour augmenter ce taux. En effet, le charbon et le pétrole occupent encore la plus grande place dans l’utilisation des énergies. Les énergies renouvelables sont présentées sous différentes formes : éolien, panneau solaire, hydroélectricité, etc. Actuellement, les chercheurs sont en train de développer une nouvelle technologie utilisant des nanofragments appelés nanofils. Les nanofils promettent une grande révolution sur l’énergie solaire et montrent leurs prouesses en absorbant 12 fois plus de lumière qu’une cellule conventionnelle.